Nos partenaires s’engagent !, avec le Général William Vaquette

Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS

Le Général Vaquette est adjoint au Directeur des personnels militaires de la Gendarmerie nationale.

1) La cohésion au travail, c’est quoi pour vous ? 

Du point de vue managérial, il y a des chefs qui disent « en avant » et d’autres qui disent « suivez-moi ». 

La cohésion au travail, c’est avant tout donner envie et d’être suivi en exerçant un leadership naturel. Ensuite, c’est se sentir bien ensemble en créant un climat de confiance, empathique et d’écoute bienveillante,  en étant toujours sérieux sans jamais trop se prendre au sérieux : rigueur mais bonne humeur !

En effet, comme le disait Paul Valéry, un chef c’est quelqu’un qui a besoin des autres (1942, Mauvaises pensées et autres). 

2) Quel est le principal impact de la crise sanitaire sur la cohésion au travail ?

Le temps administratif a été considérablement ralenti par la crise sanitaire de la COVID. Cela a permis de revoir les process en faisant simple et utile, c’est à dire en revisitant la notion d’urgence et de subsidiarité, mais également du lien hiérarchique avec le travail à distance. 

N’ayant plus les collaborateurs sous la main et sous les yeux, les managers doivent faire preuve de confiance : faciliter le travail à distance sans jamais prendre de la distance avec le travail ! 

En revanche, « l’homo numericus » s’en sort mieux, car ce sont les outils et process de « nouvelle proximité numérique VS distanciation sociale » qui sortent en grands vainqueurs de la crise. 

Par exemple, les travailleurs ne seront pas remplacés par l’intelligence artificielle, mais ceux qui l’utilisent remplaceront les travailleurs qui n’ont pas cette compétence numérique « puissance mille ».

En effet, les outils informatiques toujours plus puissants appellent à développer un nouveau lien horizontal de coopération numérique et raccourcissent les boucles de décision ainsi que les délais de traitement des dossiers administratifs qui sont appréhendés avec la même diligence qu’un dossier à finalité opérationnelle.

Finalement, nous sommes face à une nouvelle « ère de transformation », c’est à dire comme en 1720 avec la règle de la 1/2 journée à cheval entre deux services publics de proximité. Désormais, avec la 5 G nous en sommes à 5 minutes numériques !

3) Pourquoi participer à l’Académie Synopia ? 

On a jamais gagné une guerre en restant derrière les murs de sa caserne, il faut donc sortir de son cadre et s’enrichir au contact des autres.

L’Académie Synopia offre l’opportunité de réfléchir collectivement à des solutions éthiques de gouvernance innovantes qui servent à la fois le public et le privé.

Au final, tout est une histoire de point de vue et personne ne connaît la réalité, car il faudrait pour cela être capable d’embrasser l’ensemble des points de vue.

Retrouvez le Général Vaquette le 26 novembre
lors du Focus n°2 de 14h30 à 15h15 !

Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur Twitter

AlexMalafaye @AlexMalafaye
Mon coup de gueule sur @Europe1 contre l’écriture inclusive ! Bravo au député François Jollivet pour sa proposition… https://t.co/N3kBOi3j0o
RT @PublicsenatPro:📢 A 19h dans #ALPL Zemmour, Bertrand, Taubira : des candidats sérieux pour 2022 ?  @fitouss reçoit : 👉 @Poulin2012 https://t.co/griAd4kVCJ
Présidence française du Conseil de l’UE : pourquoi ne pas demander à nos partenaires européens de la décaler d'un a… https://t.co/qaZTSgDqJI
Grâce au travail des @MarinsPompiers de Marseille avec l’analyse des eaux usées, il devient possible de ne plus sub… https://t.co/244wP2WmNt
RT @Europe1:C'est la carte blanche de @AlexMalafaye sur #Europe1 Il livre un coup de cœur à la brigade des @MarinsPompiers d… https://t.co/MXMdoTHNpL
Load More...
Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS