Ethique et gouvernance

6ème CHANTIER : PROMOUVOIR L’ETHIQUE DANS LA GOUVERNANCE

Les réflexions de Synopia reposent sur 3 convictions :

  • L’éthique n’est plus une option
  • L’éthique est un facteur de confiance
  • L’éthique paye

À terme, « seuls les plus éthiques survivront ».

Dans l’entreprise, l’éthique est devenue un enjeu stratégique et vital : chaque personne et chaque action peuvent impacter sa réputation. À cela s’ajoute le nouveau phénomène de « l’e-réputation ». L’éthique, à condition d’être bien intégrée aux stratégies de gouvernance et considérée comme l’une des finalités de l’entreprise, peut devenir levier de création de valeur, de mobilisation et de responsabilisation individuelles et collectives.

De façon générale, l’éthique fait sens si elle repose sur du concret, si elle influe sur les comportements, si elle inspire les pratiques et les politiques. Dans ce cadre, le projet PACTE du gouvernement (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) offre de très intéressantes perspectives dont il faut que l’éthique soit la clé de voûte.

Proposition clé

  • Créer un système de notation des entreprises fondé sur le partage de la valeur.

Perspectives

  • Création d’un groupe de travail sur la participation dans les entreprises, la gouvernance et le partage de la valeur.
  • Lancement d’un baromètre biannuel sur les questions de sens et d’éthique.

Sur Twitter

AlexMalafaye @AlexMalafaye
RT @publicsenat:🔔 A 22h dans #ALPL sur @publicsenat Débrief du #DPG de @JeanCASTEX devant les sénateurs @fitouss reçoit : 👉… https://t.co/QOWSj93vXe
RT @LesEntretiens:A découvrir, l'étude de @SynopiaFr, @icam_fr et HEC Montreal sur les nouvelles attentes des dirigeants post crise.… https://t.co/mUJSAnJjit
RT @jcmailly:L’urgence est au plan de relance, non à la relance du dossier retraites. L’étatisation des retraites (et des réserv… https://t.co/wXwHYZtlic
Load More...
Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS