L’influence de la France dans le monde

5ème CHANTIER : DÉVELOPPER L’INFLUENCE DE LA FRANCE DANS LE MONDE

En 2013, 58 % des Français estimaient que le rôle de la France dans le monde a diminué (Sondage IFOP pour Synopia).

La capacité de la France à peser sur les affaires du monde, son influence en somme, est unthème récurrent des débats nationaux, un topos incontournable de la vie politique et intellectuelle française.

Au lendemain d’une élection présidentielle qui bouleverse le système des partis quia dominé la France depuis 1962, il nous semble essentiel de repenser notre appréhension des enjeux de puissance, de mieux évaluer la capacité de la France à défendre ses intérêts etses valeurs, ainsi que son aptitude à raconter au monde une histoire susceptible de(re)conquérir « les cœurs et les esprits ».

La politique d’influence française doit être définie avec l’ensemble des acteurs concernés (publics et privés), et surtout, mise en œuvre de façon durable et sans à-coups liés au calendrier électoral.

Rapport

5 propositions clés

  • Créer un Commissariat en charge de l’influence française.
    Développer la culture du lobbying et de l’influence dans les trois cercles porteurs
  • et vecteurs de l’influence : l’État, l’entreprise, et le monde académique.
  • Créer un ministère de la Mer et de l’Outre-Mer.
    Repenser notre culture et notre politique des ressources humaines dans
  • la fonction publique.
  • Valoriser notre patrimoine culturel et soutenir l’industrie culturelle.

Focus / Perspectives

  • Création d’un Observatoire des politiques étrangères de la France. Sont ici concernées les opérations militaires, la diplomatie, l’économie, la francophonie, la politique de la mer et de l’outre-mer, le rayonnement universitaire, le droit et les normes françaises, la culture, etc.
  • Lancement d’un groupe de travail sur l’influence française via le numérique.
  • Organisation d’une conférence sur l’influence française en 2019.

LES CONFÉRENCES-DÉBAT et RENCONTRES SYNOPIA

  • Que reste-t-il de l’Occident ? par Renaud GIRARD
  • L’Ukraine est-elle en voie de pacification ? par Jean-Claude GALLI (grand reporter), Florent PARMENTIER (Science Po) et Philippe PELE CLAMOUR (HEC).
  • Les suites du printemps arabe en Tunisie, par Dalila BEN MBAREK, présidente du mouvement ‘’La Constitution’’.
  • Enjeux politiques et géopolitiques de l’Iran, par ALI AHANI, ambassadeur d’Iran en France.
  • Les défis du nouveau gouvernement chinois, par Jiann-Yuh WANG, président de la Fondation Victor Segalen.
  • Enjeux politiques et géopolitiques de l’Azerbaïdjan, par Elchin AMIRBAYOV, ambassadeur d’Azerbaïdjan en France.
  • La diplomatie française face à la multiplication des crises, par Justin VAÏSSE (directeur du CAPS, Ministère des affaires étrangères).

Sur Twitter

AlexMalafaye @AlexMalafaye
RT @lacademie_eco:Selon @AlexMalafaye, la gouvernance de l'#entreprise se doit d'aborder une dimension éthique. Le think-tank… https://t.co/9yD9Jg6HyI
RT @SynopiaFr:Retrouvez l'interview d'@AlexMalafaye dans @Le_Figaro de ce jour. Plus que jamais, les entreprises doivent cherch… https://t.co/l2VIPNPCUJ
RT @marclandre:"Il ne suffit plus d’apposer un logo sur une étiquette pour avoir une attitude responsable envers ses clients, ses… https://t.co/z8q0JXsSAL
RT @xavierbertrand:N’oublions jamais ces 273 mineurs de fond qui ont refusé le 13 juin 1941 de collaborer à la machine de production a… https://t.co/nZvSvu52LU
Load More...
Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS