Gouvernance au XXIème siècle

Télécharger nos 3 rapports SYNOPIA 2017  – Des mesures immédiates pour une nouvelle gouvernance :
  1. Nos 25 propositions sur la gouvernance publique
  2. Nos 16 propositions sur la représentation et la participation
  3. Nos 11 propositions sur la gouvernance territoriale
Télécharger les Actes du colloque organisé le 17 octobre 2016 à l’Assemblée nationale sur les solutions pour améliorer l’efficacité de l’État et renouer le lien démocratique, en cliquant ici.

Un système politique vraiment démocratique a pour vocation à aider un pays à se transformer, à se métamorphoser, et non à entraver le changement, à tourner sur lui-même ou à favoriser la survie du groupe qui le détourne de sa finalité. Il est un outil au service du progrès et d’une prospérité partagée par le plus grand nombre. Il doit encourager le peuple et tous les acteurs de la société à dépasser leurs contradictions, au lieu de les exploiter. Il est le creuset des grands projets qui fédèrent et exaltent la nation.

Nous en sommes très loin.

Nous devons refuser collectivement la fatalité démocratique actuelle et chercher à corriger les grands travers de ce système politique désormais usé, contreproductif, ruineux et surtout dangereux pour notre avenir. Il nous appartient d’inventer la « démocratie durable », c’est-à-dire un système dont les pratiques et les déviations ne conduisent ni à l’autodestruction ni à la confiscation du pouvoir par une minorité.

Cela n’est ni trop ambitieux, ni irréaliste. Rien n’est immuable.

La mécanique politico-constitutionnelle française ne produira plus rien de bon. Elle ne le peut pas, quelle que soit l’hypothétique bonne volonté de quelques-uns. Le salut ne viendra plus d’un homme providentiel mais d’un système régénéré de fond en comble qui ne devra rien au hasard. Quand un état est aussi puissant que l’Etat français et qu’il a réussi à « fabriquer » cinq millions de chômeurs et neuf millions de pauvres tout en engloutissant 2 000 milliards d’euros, il devient nécessaire de le rénover.

Cette France généreuse à laquelle nous aspirons est là, presque sous nos yeux ; elle commencera à s’épanouir dès lors que nous aurons (r)établi l’autorité du politique et sa capacité à agir dans le sens de l’intérêt général et du long terme.

Nous y parviendrons sur la base d’un constat partagé, celui d’un verdict lucide, à savoir l’échec du modèle actuel de gouvernance qui a ruiné et divisé la France, qui bloque les réformes et enferme la classe politique dans un jeu stérile. Il faut ouvrir des états généraux de la gouvernance démocratique. Avec tous les acteurs de la société et d’abord, avec le peuple qui doit être consulté et impliqué de façon directe, sans l’intermédiation de ses représentants actuels (élus, syndicalistes) dont la représentativité est hélas partielle et partiale. Il faudra (ré)unir, (ré)concilier et (re)mobiliser toutes les parties de notre pays pour bâtir la France de demain.

UN MANIFESTE

En septembre, SYNOPIA a publié sous la plume d’Alexandre MALAFAYE, un manifeste intitulé (Re)prenons le Pouvoir ! Manifeste pour notre droit à être bien gouvernés.

Pour lire et télécharger gratuitement le manifeste, cliquez ici.

Un appel en faveur du droit des Français à être bien gouvernés.

Cet appel a été lancé le 2 avril 2015. Il a été signé par 24 personnalités et relayé par la presse. Voir l’appel.

Les choses bougent, enfin !

Et nous retrouvons nos idées. Ainsi le rapport Bartelone / Winock dans son rapport intitulé Refaire la démocratie, publié début octobre 2015. Lire notre communiqué.

LES GROUPES DE TRAVAIL

Plusieurs groupes sont constitués ; ils assurent également une veille active sur ces sujets :

  • SYNOPIA 2017, projet phare de notre think tank, organisé en 3 sous groupes :
    • Dé-carriériser la classe politique
    • Améliorer le fonctionnement des institutions
    • Recréer du lien démocratique / favoriser la démocratie participative
  • Gouvernance de la Cité au XXI° siècle, subsidiarité et intelligence collective
  • Quelle évolution pour le principe de précaution ?

LES CONFÉRENCES-DÉBAT / RENCONTRES

En lien avec ses travaux, et avec l’objectif de les éclairer, SYNOPIA reçoit des personnalités dans le cadre de réunions « Off de Synopia » (règle de Chatham house) :

  • Karel JANECEK, milliardaire et philanthrope tchèque.
  • Leila AÏCHI, sénatrice de Paris.
  • Frédéric SALDMANN.
  • Professeurs Thomas BOURGERON, Roberto TORO et Richard DELORME, Institut Pasteur.

En 2016 et en 2017, SYNOPIA recevra plusieurs leaders politiques français pour les interpeller sur leur façon de gouverner et leur projet pour « ré-enchanter » la démocratie.

Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS