L’Express publie un article sur le sondage commandé par Synopia sur le vote blanc

Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS

Article publié le 28 mars sur l’Express.fr.

Présidentielle : 40% des Français tentés par le vote blanc

Une enquête dévoilée ce mardi par L’Opinion montre qu’une écrasante majorité de Français souhaite que le vote blanc soit pris en compte lors du calcul de l’élection présidentielle.

Va-t-on vers un vote blanc massif? Selon un sondage Ifop pour Synopia, révélé par L’Opinion ce mardi, 40% des Français seraient prêts à voter blanc lors du premier tour de l’élection présidentielle le 23 avril. A condition que ce vote soit « considéré comme un suffrage exprimé et qu’il soit pris en compte lors du calcul du résultat de l’élections présidentielle », ce à quoi 86% des Français se disent favorables.

L’enquête note que cette proportion en très forte hausse – 40% aujourd’hui contre 26% en 2012 – s’explique notamment par la logique de « dégagisme » très marquée chez les électeurs et par une offre politique qui ne les satisfait pas.

Logique d’abstention de plus en plus forte

Comme le rappelle L’Opinion, la comptabilisation effective du vote blanc n’est pourtant pas pour aujourd’hui. Régulièrement réclamée depuis une vingtaine d’années, la proposition figure certes dans les programmes de Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon mais peine encore à faire consensus dans la classe politique.

Car la reconnaissance par le législateur du vote blanc depuis février 2014 est loin d’avoir enrayé la logique d’abstention, favorisée aujourd’hui par les nombreuses affaires qui parasitent l’élection du printemps prochain. Et le risque d’une abstention massive est bien réel, selon Brice Teinturier, le directeur général de l’Ifop, cité par L’Opinion: « Ce que nous mesurons aujourd’hui,et qui n’est pas assez pris en compte, c’est la possibilité d’un taux d’abstention supérieur à 30%, ce qui serait colossal par rapport au taux record de 20% observé en 2012. »

Les votes extrêmes les plus impactés 

Selon ce sondage Ifop, ce sont bien Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon qui ont le plus à perdre dans une éventuelle reconnaissance du vote blanc. Au contraire de l’électorat de François Fillon (21%), ils seraient en effet 44% à voter blanc dans les rangs du FN et 35% parmi les électeurs de la France insoumise, si ce vote venait à être « vraiment » comptabilisé.

« C’est cohérent avec le fait que ceux qui votent pour les extrêmes ne le font pas tous sur un ‘coup de coeur’ mais, pour une partie non négligeable, pour mettre un ‘coup de balai’, résume explique Alexandre Malafaye, président de Synopia, auprès de L’Opinion.

La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas après stratification par région et catégorie d’agglomération. L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 600 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.  

Retrouvez le sondage de l’IFOP commandé par Synopia en cliquant ici. 

Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS

Sur Twitter

AlexMalafaye @AlexMalafaye
Alexandre Malafaye  @AlexMalafaye
RT @FogielMarcO:Merci à vous ! RECORD HISTORIQUE pr le 18h/20h de @RTLFrance en AC sur la saison sept17-juin18 vc 1 655 000 en AC… https://t.co/Jz3F0bTXNP 
Alexandre Malafaye  @AlexMalafaye
RT @publicsenat:🔔 À 22h, ne manquez pas #MatchDesIdées #OVPL présenté par @fitouss 👉 @AlexMalafaye, président fondateur de… https://t.co/Dw7uZnQjjA 
Alexandre Malafaye  @AlexMalafaye
RT @publicsenat:#OVPL @AlexMalafaye : l'efficacité ne passera pas par la décentralisation par le haut. Elle passera parce qu'on fai… https://t.co/JxwH8ysmdd 
Alexandre Malafaye  @AlexMalafaye
RT @publicsenat:🔔 Sénat-Gouvernement : de la friture sur la ligne ? 👉 C'est la question du #MatchDesIdées #OVPL présenté par… https://t.co/DXrcymtxar 

Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS