Les Français et le partage de la valeur dans l’entreprise – Sondage Ifop pour Synopia

Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS

Les résultats du sondage Ifop pour Synopia ont été publiés par Le Figaro.

Analyse de l’IFOP :

« Dans un contexte de réflexion sur le fonctionnement du capitalisme contemporain, l’étude réalisée par l’Ifop pour Synopia montre que la perception de la répartition de la valeur au sein de l’entreprise dépend fortement de la taille de cette dernière : 57% des Français estiment que les richesses sont justement partagées au sein des TPE, 48% au sein des PME, contre 29% dans les grands groupes et 26% dans les entreprises étrangères exerçant une activité en France.

Pour inciter les entreprises au partage de la valeur créée de manière plus équitable, un Français sur trois pense que des lois contraignantes (34%) ou la pression exercée par le citoyen consommateur (33%) serait efficace.

Cependant, 57% des Français doutent de l’engagement des entreprises françaises en faveur d’un meilleur partage de la valeur entre ses différentes parties prenantes (actionnaires, dirigeants, salariés, etc.). »

Vous pouvez téléchargez l’ensemble des résultats ici.

Les entreprises ont encore du boulot pour convaincre de leur engagement sur un meilleur partage de la valeur et la RSE.
Résultat : 84 % des Français sondés estiment que la RSE ne change rien au partage de la valeur dans l’entreprise ou alors de façon marginale.
Pour 50 % = « c’est juste de la communication ».
=> A l’heure ou une proposition de loi portée par des députés socialistes vient d’être déposée à l’AN, en faveur de la création d’un label RSE, ce résultat est interessant. 
La taille de l’entreprise est considérée comme un facteur déterminant : 
57 % des Français sondés estiment que la valeur est partagée de façon équitable dans les TPE et 48 % dans les PME.
Ils ne sont que 29 % à avoir le même avis pour les grandes entreprises et 26 % pour les entreprises étrangères exerçant une activité en France.
 Sur cette même question touchant aux grandes entreprises, les femmes se situent à 26 %
et les hommes à 32 %.
Dans un avenir proche, 33 % Français sondés pensent que la pression du « citoyen consommateur » (expression reprise par le PR) va influencer les entreprises en faveur d’un partage de la valeur plus équitable, à égalité avec « des lois plus contraignantes » pour les entreprises.
Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS

Sur Twitter

AlexMalafaye @AlexMalafaye
RT @brutofficiel:"Ils ne nous ont pas informés qu'il y avait des matières explosives…" Le 4 août 2020, 10 de ses collègues pompiers… https://t.co/EiMMgC5wwx
RT @gkierzek:Qqs mois après, rien n’a changé (et je ne change rien)… «Il est urgent de vivre et de revivre plus sereinement avec… https://t.co/ryRI0KJyKQ
RT @gkierzek:Crise aux urgences : "Il faut revenir à un modèle de proximité et d'humanité" https://t.co/89xZarezYW via @boylandry
RT @BFMTV:William Dab, épidémiologiste et ancien Directeur Général de la Santé: "On n'a jamais rendu obligatoire un vaccin do… https://t.co/MMxx4VwOLl
RT @gkierzek:«Le passe sanitaire pourrait aggraver l'épidémie» https://t.co/zj8HmCypup via @Le_Figaro
Load More...
Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS