Sondage Ifop pour Synopia : Les Français et les enjeux de sécurité

Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS

QUESTION 1 : Les problèmes d’insécurité sur le territoire national connaissent des causes et origines multiples. Pour chacun des éléments suivants, diriez-vous qu’il constitue, selon vous, une cause très importante, assez importante, peu importante, ou pas importante du tout des problèmes d’insécurité sur le territoire national ?

Ces résultats indiquent que les causes des problèmes d’insécurité sont multifactorielles. 90 % des Français considèrent que le refus de la classe politique de regarder la réalité en face et son manque de volonté pour régler les problèmes sont une cause majeure des problèmes de sécurité du pays. Les autres causes profondes de l’insécurité qui recueillent un pourcentage important sont les incivilités, les insécurités quotidiennes, l’incivisme et non le terrorisme comme on pourrait le croire. Finalement, ce qui sert d’exécutoire au front national (intégration, communautarisme, flux migratoires, Schengen) arrivent en queue de peloton. Ces résultats témoignent d’une absence de clivages politiques et d’une homogénéité sur la grande majorité des thématiques.
Seuls les flux migratoires, l’intégration et Schengen divisent les électorats.

 

QUESTION 2 : Votre sentiment d’insécurité provient d’abord… ?

 Seuls 17 % des Français ne se sentent pas en insécurité. Il est intéressant de noter le rôle joué par les médias dans le sentiment d’insécurité, notamment parmi les fillonnistes qui apparaissent complètement traumatisés par les médias.
Les français souffrent autant de l’insécurité quotidienne (30%) que du terrorisme (33%). Tandis que les femmes, les jeunes et les provinciaux craignent davantage la menace terroriste.

 

QUESTION 3 : Parmi les propositions suivantes, quelles sont les trois qui vous paraissent être des priorités à long terme pour améliorer la sécurité des Français ?

 Les résultats montrent que l’Europe occupe une place peu significative et ne fait pas partie des priorités des Français. En revanche, la famille et l’éducation sont mises en avant. La prévention (éducation et réduction du chômage) est préférée chez les sympathisants de gauche, tandis que les sympathisants de droites affichent une préférence pour la réaction et la fermeté.

 

QUESTION 4 : Parmi les propositions suivantes, sur lesquelles seriez-vous prêt à vous engager pour améliorer la sécurité autour de vous ?

Ici, nous retrouvons le même clivage prévention / curation entre les sympathisants de droite et de gauche. La droite semble plus désabusée que la gauche et affiche une perte de confiance envers le système.
On constate en revanche une certaine homogénéité concernant la famille et les enfants. Plus le niveau d’engagement est impliquant, plus il est bas dans la hiérarchie des propositions.

 

Vous pouvez télécharger les résultats du sondage ici

Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS