Communiqué SYNOPIA 10 décembre 2012

Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS

Communiqué de presse le 10 décembre 2012

PUBLICATION DU RAPPORT SYNOPIA

« Zone Euro : des mesures immédiates pour une gouvernance efficace »

Depuis 2008, les institutions de l’Union européenne et les Etats membres ont décidé de réformes qui ont conduit en peu de temps à de profondes modifications de la gouvernance de l’Union européenne et de la zone euro. Toutefois, ces réformes ne sont pas suffisantes pour combler les déficits de la gouvernance de la zone euro.

Cette gouvernance souffre d’une faiblesse principale : le caractère hybride et instable de la zone euro, qui a des intérêts, des mécanismes et des disciplines propres, mais qui est écartelée dans sa gestion, entre un système institutionnel conçu pour les « 27 », une structure à 17 trop faible et des Etats qui agissent en toute indépendance.

Mais l’amélioration des mécanismes propres à la zone euro ne peut attendre : l’action requise doit donc être menée dès maintenant, sans attendre une éventuelle révision des traités, par priorité à 17 et dans le cadre des 17, par des mesures utiles et cohérentes en vue d’améliorer l’efficacité des institutions en place.

C’est cette action concrète immédiate que propose le rapport Synopia avec des mesures visant en priorité à :

  •  renforcer l’Eurogroupe et son président, afin que qu’il puisse être une véritable instance de concertation permanente et approfondie sur le fond des politiques économiques. Il devra également disposer d’une légitimité qui lui permette d’exercer, par l’entremise de son président, désormais à plein temps, une autorité politique forte pour inciter les Etats à respecter en amont les orientations et décisions agréées par le groupe. Et devenir, à côté de la Banque centrale européenne dans son domaine de compétence, le porte-parole économique principal de la zone  euro,
  • recentrer le Conseil européen sur les enjeux politiques et les arbitrages fondamentaux qui relèvent de sa compétence,
  • faire de la Commission une force de proposition réellement indépendante, avec des instruments simplifiés et plus efficaces,
  • prévoir une véritable implication parlementaire.

Qui sont les contributeurs ?

Quatorze personnalités consultées par Synopia ont contribué, en s’exprimant à titre purement personnel, à la réalisation de ce rapport :

Pascale Andreani • Pierre de Boissieu • Fabien Baussart • Uwe Corsepius • Jean-Louis Gergorin • Anton La Guardia • Georges Heinrich • Alain Lamassoure • Alexandre Malafaye • Esther de Moustier • Xavier Musca • Pier Carlo Padoan •
Fabien Raynaud • Yves-Thibault de Silguy.

 A propos de Synopia
Créé en avril 2012, par Alexandre Malafaye, Synopia est un think tank indépendant.  Actuellement composé de quatre-vingt membres issus d’horizons différents (économie, politique, justice, défense, intelligence économique…), il a pour vocation à réfléchir à ce que devraient être les bonnes pratiques de gouvernance des institutions publiques et privées au XXI° siècle, en France et en Europe. Des groupes de travail thématiques sont organisés et traitent de sujets essentiels. Sur la base d’une méthodologie simple – audit / propositions – l’objectif de ces groupes est d’imaginer des solutions efficaces et innovantes qui devront être mises en oeuvre rapidement.

pdf-icon Communiqué de presse – Déc 2012

Site : www.synopia.fr
Le rapport et la synthèse sont disponibles sur simple demande auprès du service de presse
Contact presse: Ericka Rolin T. 01 60 34 68 72 / 06 80 38 16 33 – Ericka.rolin@terranuna.com

Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS
Facebook
YouTube
LinkedIn
Contact
RSS